« Dimanche, choisissez la France ! »

 

Françaises, Françaises,

Mes très chers, mes bienaimés compatriotes,

La campagne s’achève.

Et vous êtes, vous électeurs français, face à un choix essentiel.

Vous pouvez choisir de continuer avec ceux qui nous gouvernent.

Poursuivre sur la lancée du quinquennat de François Hollande.

Un quinquennat dont Emmanuel Macron est à la fois comptable et coupable : il a été le conseiller économique de François Hollande, le secrétaire général adjoint de l’Elysée, puis Ministre de l’économie.

Son bilan, nous l’avons devant les yeux, vous le connaissez. Notre pays en porte toutes les blessures et toutes les fractures
.
320 milliards d’euros de dette supplémentaires.

35 milliards d’euros d’impôts et taxes en plus pesant sur les foyers et les entreprises.

1,2 millions de chômeurs supplémentaires, dont 40 000 emplois directement délocalisés.

Et puis il y a l’immigration massive, l’insécurité, le terrorisme.

Je ne considère pas, moi, que ce terrorisme ignoble soit un « impondérable ». Je ne serai pas la présidente des hommages, mais celle de la lutte implacable.

Car ma mission première, en tant que présidente, sera de vous protéger. De vous protéger de l’insécurité et du terrorisme.

Si vous m’élisez présidente, je combattrai le fondamentalisme islamiste de toutes mes forces, et le vaincrai.

Première femme élue à la tête de notre pays, je serai aussi particulièrement attentive aux droits des femmes, et à ce titre, j’agirai sans aucune faiblesse face à cette idéologie politico-religieuse et ses relais.

Ma mission sera aussi de vous protéger dans la mondialisation sauvage, en mettant enfin en œuvre les politiques qui feront baisser le chômage, rendront du pouvoir d’achat, notamment pour les plus démunis. Je pense en particulier aux petites retraites qu’il faut d’urgence augmenter.

J’assurerai la survie de la protection sociale, en faisant des économies sur les dépenses inutiles, la fraude et l’évasion fiscale.

Je protègerai les salariés en retirant la loi El Khomri.

Je protègerai nos petites et moyennes entreprises de la concurrence déloyale.

Je protègerai la démocratie, en ayant recours au référendum et en mettant en place le référendum d’initiative populaire.

Mais plus largement, ma mission sera de protéger la France. De lui rendre son indépendance, dans tous les domaines.

La France est une immense culture, un magnifique pays, des traditions, un mode de vie que nous aimons et voulons transmettre à nos enfants.

Mes chers compatriotes, je vous propose la voie de la nation française, de la civilisation.

Tout au long de ces mois nous avons avancé, grâce à vous et votre soutien, avec la force de nos convictions inébranlables et l’amour du pays.

Cette voie à laquelle je vous convie c’est celle de la réaffirmation du sentiment national qui unit tous les français et tout particulièrement dans les situations de péril. C’est celle qui porte une grande ambition, non pour nous même mais pour la France et les Français.

Présidente d’une nation fière, debout, unie, rassemblée, je serai la présidente qui aura à cœur, en toute circonstance, de protéger les Français – quelles que soient leurs origines, leurs opinions.

Je vous l’ai dit et répété, le choix que vous ferez dimanche est crucial.

Vous pouvez considérer que tout va bien, et alors continuer avec Emmanuel Macron, continuateur du vieux système et du quinquennat Hollande.

Ou bien vous pouvez faire le choix d’une véritable alternance, d’un véritable changement, en me portant à la tête de notre nation.

Ce dimanche 7 mai, le choix n’appartient qu’à vous. Ne laissez personne vous dire ce que vous devez penser, et donc ce que vous devez faire.

Ne laissez pas à nouveau le système vous voler l’élection.

Choisissez la France !