Alerte Fausses Infos Alerte Fausses Infos Alerte Fausses Infos

LCI (13h17) : le programme sur l’Europe des nations est clair mais les journalistes ne bossent pas leurs fiches

Les journalistes du Grand Jury n’ont visiblement pas suffisamment bossé leurs fiches sur le programme de Marine, qui est pourtant très clair.

Dans l’intérêt des peuples, Marine veut une Europe de la coopération, une Europe des nations libres. Pour y parvenir, la feuille de route est très claire : engager dès le premier jour du mandat, une négociation avec les institutions européennes et les autres Etats membres pour retrouver notre souveraineté (économique, monétaire, territoriale et législative). Si les institutions européennes se plient à cette feuille de route, la France restera dans cette nouvelle Union européenne qui aura profondément changé.

Dans tous les cas, Marine proposera au peuple français un référendum sur l’appartenance de la France à l’Union européenne.

LCI (13h05) : Yves Thréard doit aller réviser son droit constitutionnel

Yves Thréard affirme que la priorité nationale ne peut être mise en oeuvre dans le cadre de l’Union européenne. C’est tout simplement faux puisque Marine Le Pen entend mettre en place la priorité nationale dans le cadre de sa grande réforme constitutionnelle (en plus de la réforme de la proximité, de la protection du patrimoine), qui sera adoptée par le peuple français par la voie du référendum.

Yves Thréard ne connaît visiblement pas les notions de base en droit puisque la constitution reste supérieure en droit aux traités européens. C’est aussi une belle manière de réaffirmer que la souveraineté du peuple français n’a pas à dépendre des technocrates de Bruxelles.

BFM (19h32) : Ruth Elkrief désinforme sur l’euro et l’épargne.

La fin de l’euro n’est pas une menace pour l’épargne des Français. C’est précisément l’euro qui menace l’épargne des Français. La directive BRRD sur l’Union bancaire permet aux banques en faillite de fonctionner, in fine, sur le compte de leurs épargnants. C’est exactement ce qui s’est passé à Chypre en 2013, au moment de la crise de l’euro.

La loi Sapin II quant à elle établit la possibilité de suspendre les retraits des fonds d’assurance vie pendant 6 mois en cas de menace sur la stabilité du système financier.

24h en questions (19h51) : Yves Calvi accuse à tort David Rachline

Pour Yves Calvi, en reconnaissant qu’il a travaillé et été rémunéré pour ce travail, David Rachline aurait reconnu un emploi fictif. C’est exactement le contraire : David Rachline a même publié plusieurs vidéos le montrant au travail dans l’hémicycle du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais. Même le président PS du conseil régional à l’époque, M. Percheron, a déclaré dans La Voix du Nord qu’il n’avait jamais eu aucune raison de soupçonner les assistants FN de quoi que ce soit.

24h en questions (19h47) : toujours les mêmes fausses infos sur l’euro…

Yves Calvi affirme qu’en retrouvant notre monnaie nationale, l’épargne des Français sera durement amputée. C’est une nouvelle fois le “projet peur” qui est brandi. Un exemple simple : l’euro s’est dévalué de 25 % en 2 ans par rapport au dollar et pourtant l’épargne des Français n’a pas fondu de 25 %…

Au contraire, le retour d’une monnaie nationale nous permettra de gagner en compétitivité, sans peser sur les retraites et les salaires, et de relancer la machine économique… ce qui permettra à terme aux Français d’épargner plus !

Par ailleurs, la loi Sapin 2 autorise à prélever dans l’épargne des Français pour sauver les banques et l’euro, comme cela a eu lieu à Chypre. C’est donc bien l’euro qui menace l’épargne des Français.

Le Grand Débat (22h30) : Fillon dit n’importe quoi sur les effectifs militaires

Les effectifs militaires ont varié comme suit selon le Ministère de la Défense :

  • au cours du gouvernement Fillon (2009) : 240 138 ;
  • fin du gouvernement Fillon (2012) : 222 215 ;
  • objectif 2017 : 209 900 (projet de loi de Finances).

Le niveau des effectifs militaires n’est donc pas du tout le même aujourd’hui qu’en 2012 et M. Fillon est responsable d’une très forte baisse de ces effectifs, décidée lorsqu’il était à Matignon.

Le Grand Débat (21h55) : Macron et la stratégie de la peur sur l’euro

Macron développe sans aucun argument rationnel tous les arguments de la stratégie de la peur contre le nouveau franc : baisse de l’épargne, des biens, du pouvoirs d’achat.. !

Tous ces arguments sont faux. L’euro a baissé de 25 % depuis 2014 : suite à cette dévaluation, l’épargne n’a pas baissé, ni le pouvoir d’achat des Français (qui baisse lui uniquement à cause de la politique d’austérité imposée par Bruxelles).

L’exemple du Royaume-Uni est à ce sujet éloquent : la dévaluation de la livre a enclenché une formidable dynamique avec un chômage au plus bas depuis 1975, une inflation plus faible qu’en Allemagne, une compétitivité qui se redresse.

La loi Sapin 2 permet d’ailleurs de piocher dans l’épargne des Français pour sauver l’euro et les banques. C’est donc bien la monnaie unique qui menace les économies des Français.

Loin d’être apaisants, ce sont bien l’UE et l’euro qui créent les tensions et la misère.

Public Sénat (07:54) : La fraude sociale coûte bien 20 milliards

Contrairement à ce que prétendent les journalistes de Territoires d’Info, la fraude sociale coûte bien 20 milliards d’euros par an, selon plusieurs rapports parlementaires. C’est 20 milliards de trop.

Le projet de Marine Le Pen prévoit d’en récupérer au moins 8 milliards à l’issue du quinquennat, en professionnalisant les équipes de lutte contre la fraude, en optimisant l’utilisation des outils numériques (data mining) et en recouvrant effectivement les sommes détournées. Lutter contre la fraude sociale permettra de consolider le financement de la Sécurité sociale, afin que la solidarité nationale profite à ceux qui en ont besoin.

 

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/06/21/04016-20110621ARTFIG00742-les-fraudes-sociales-estimees-a-20-milliards-d-euros-par-an.php

 

Public Sénat (07:40) : Michel Urvoy affirme faussement que la Contribution Sociale à l’Importation augmentera les prix

Michel Urvoy affirme que la Contribution Sociale à l’Importation augmentera les prix. C’est faux pour plusieurs raisons. Le taux de cette CSI est d’abord très bas, à peine 3 %. Ensuite, seulement 15 % des biens consommés par les Français sont importés : cette contribution impactera donc un tout petit nombre de produits. Enfin, et c’est sans doute le plus important, cette contribution financera une Prime de Pouvoir d’Achat, pour tous les revenus inférieurs à 1500€.

France 2 (20h45) : David Pujadas semble hiérarchiser les pays et les peuples

De façon très curieuse, David Pujadas estime qu’il ne faut pas traiter la Russie et l’Arabie saoudite sur un pied d’égalité. Il dit que l’un de ces pays a une histoire millénaire (mais lequel selon lui, on ne le saura pas), ce qui ne justifie en rien un traitement différencié. C’est d’ailleurs une position contraire au droit international. On regrette qu’il n’ait pas développé et expliqué cet étonnant point de vue qui semble classer les peuples en fonction de critères fort étranges.